Press "Enter" to skip to content

Stage-Crasher José Cortés ne reçoit pas le débat CA50 promis b …

Partagez cet article:

José Cortés a pris la scène vendredi soir à Valley Center, mais il n'était pas l'un des quatre à avoir échangé des coups dans la course pour succéder à Duncan D. Hunter dans le 50e Congressional District.

Soutenez la croissance de Times of San Diego avec une petite contribution mensuelle

Le candidat du Parti de la paix et de la liberté – et ses partisans arborant une bannière «Let Jose Debate» – ont attiré l'attention du public devant les députés du shérif et ont engagé des agents de sécurité pour les escorter hors du théâtre Maxine.

Attention également: candidat GOP Carl DeMaio.

«Hé, Jose. Je proposerai de vous débattre après le forum », a déclaré DeMaio, saisissant un microphone du pupitre du modérateur. "Rester dans les parages. Je vais vous débattre. Rester dans les parages. Je ne crains pas un bon débat. … Après le forum, je le ferai. »

Il ne l'a pas fait.

L'histoire continue ci-dessous

Avec des partisans scandant «Laissez-le parler», le candidat du Parti de la paix et de la liberté, José Cortés, a déclaré à la foule qu'il devrait être autorisé à participer au débat sur le 50e district. Photo par Ken Stone

José Cortés, candidat du 50e district du Congrès, dit «Honte à la Valley Center Business Association» de ne pas l'avoir laissé rejoindre le débat. Photo par Ken Stone

La sécurité engagée par les organisateurs du forum commence à retirer la bannière portée par les partisans du candidat du 50e district du Congrès, José Cortés. Photo par Ken Stone

Cortés, 29 ans, a déclaré au Times de San Diego qu'il avait défié DeMaio à un débat alors que l'ancien conseiller municipal et animateur de radio quittait la salle, "mais il a reculé avec l'excuse qu'il était" trop tard "". Un porte-parole de DeMaio n'a pas répondre à une question à ce sujet.

Environ 2 heures et demie plus tôt, le candidat de 6 pieds 4 pouces et 270 livres a crié d'une scène vide: "Honte à la Association commerciale de Valley Center, honte aux organisateurs de ce débat de ne pas nous permettre d'avoir une voix démocratique. »

«Socialiste fier», Cortés a déclaré qu'il était là pour représenter des gens qui n'ont pas de voix.

"Si la démocratie se déroulait ici, nous aurions l'occasion d'avoir une voix", a-t-il crié. "Que la démocratie se fasse dans ce pays."

William Del Pilar, président de VCBA et organisateur principal de ce qu'il a appelé un forum, a déclaré qu'il avait recherché les 10 candidats sur le bulletin de vote.

«J'ai pris assez conscience de M. Cortés», a-t-il déclaré. «Ils voulaient aussi monter sur scène et nous ont contactés à ce sujet. Je leur ai dit que nous examinions tous les candidats. »

Quelques jours avant l'événement, il les a renvoyés par courrier électronique pour signaler que seuls quatre y participeraient – DeMaio, ancien représentant. Darrell Issa, déclare le sénateur. Brian Jones et seul démocrate Ammar Campa-Najjar.

"Les gens ne me croient pas, mais notre objectif n'était pas de" garder "les candidats hors de la scène", a déclaré Del Pilar. "Notre objectif était de créer des critères et de laisser cela déterminer qui est venu sur scène."

Del Pilar a déclaré avoir appris que le camp de Cortés avait perturbé les événements précédents.

"Je ne suis pas un médium, mais je savais que nous pouvions être une cible, alors nous les avons surveillés", a-t-il déclaré. «Nous les avons vus recruter [debate-crashers] … À l'événement pour mettre M. Cortes sur scène. Cela s'est traduit par un scénario potentiel pour le perturber. Alors, oui, nous le savions. »

Les organisateurs ont engagé des forces de sécurité armées et le jour où ils ont vu des messages sur Facebook exhortant les gens à venir demander à Cortés d'être sur scène, ils ont contacté le bureau du shérif.

"Cela les a incités à faire venir des députés", a déclaré Del Pilar. «Nous en sommes reconnaissants. … Nous avons prévenu les candidats, et nous leur avions mis en place une sortie si elle était partie vers le sud. Quand il est monté sur scène, nous n'étions pas choqués mais prêts. »

Après l'événement, Del Pilar a déclaré avoir dit à Cortés et à son groupe qu'il savait qu'ils venaient.

"Nous ne voulions pas qu’ils protestent, mais j’ai apprécié le fait qu’ils ne soient pas violents", at-il déclaré samedi. "Il a déclaré:" Nous sommes le Parti de la liberté et de la paix, qui met l'accent sur la paix. "Cela a fonctionné pour eux car ils ont obtenu une couverture sur l'une des stations." (C'était Fox 5.)

Juste après la perturbation de 2 minutes, Del Pilar a plaisanté devant le public: «Eh bien, mon horaire est respecté.» Puis il a noté qu'il était né et avait grandi au Panama et avait opposé les libertés ici et là.

"Ce qui rend ce pays grand", a-t-il déclaré. Mais au Panama, «ils auraient fait leur protestation, et[HommefortévincédesÉtats-Unis[US-oustedstrongmanManuel]Noriega les aurait emmenés quelque part. "

Cortés a déclaré qu'une douzaine de contributeurs s'étaient rendus à la mini-manifestation, mais n'était pas satisfait des agents de sécurité.

"Ils ont mis la main sur quelques-uns de nos gens, ce que je n'ai pas apprécié, car nous étions pacifiques et civils", a-t-il déclaré.

Résidant à El Cajon, Cortés a déclaré qu'il travaille en tant que représentant du service client dans un centre d'appels de la vallée de Sorrente, traitant les réclamations et les prestations d'assurance.

Il a dit avoir payé une «somme d'argent ridicule» pour participer au scrutin. (En Californie, les candidats chacun paie 1740 $.)

Des publications sur les réseaux sociaux comme celle-ci ont informé les organisateurs d'événements de l'intention de faire échouer le débat.

"Je suis vraiment un socialiste", a déclaré Cortés, un démocrate enregistré jusqu'à il y a plusieurs années, "et il est très important que les gens reconnaissent ce mot et le dissocient de beaucoup de points de discussion qui leur ont été nourris à la cuillère par milliardaires – que le socialisme est cette chose étrangère ou effrayante, alors qu'en fait le socialisme n'a jamais quitté les États-Unis. »

Il a dit qu’il n’avait pas peur de s’appeler un «vrai socialiste» (par opposition à un «démocrate socialiste» de style Bernie Sanders), surtout en grandissant dans le comté oriental conservateur.

(Le sien notes bio qu'il est né et a grandi dans le 50e. Son père immigrant colombien est diplômé du lycée El Cajon.)

"Au contraire, j'ai grandi autour de suprémacistes blancs et de néo-nazis et des trucs comme ça qui n'ont pas peur de s'exprimer", a déclaré Cortés. "Et ce sont des gens horribles."

Ses principaux points de campagne: «Les gens méritent le logement, les soins de santé et l'éducation, et il ne devrait pas y avoir de guerre pour le profit.»

Il veut aussi montrer que les socialistes ont un visage humain.

«J'ai travaillé avec des petits enfants pendant des années, comme des enfants de maternelle ayant des besoins spéciaux», a-t-il déclaré. "J'aime ma mère. Ma maman est ici aujourd'hui. Comme si nous étions de vraies personnes avec des familles et tout ça. "

Stage-Crasher José Cortés n'obtient pas le débat CA50 promis par Carl DeMaio was last modified: 9 février 2020 by Ken Stone

Suivez nous:

Stage-Crasher José Cortés ne reçoit pas le débat CA50 promis b …
4.9 (98%) 32 votes